Les bruits blancs peuvent-ils réellement nous aider à mieux dormir ?

De plus en plus de personnes écoutent des bruits blancs pour trouver le sommeil. Leur principe ? Reproduire des sons ambiants dans le but d’annuler les bruits parasites qui nous réveillent ou nous empêchent de nous endormir. D’un craquement de feu de cheminée, au son de la pluie, des vagues, voire même d’un aspirateur, il existe une très grande variété de bruits blancs. Mais sont-ils réellement efficaces ?

Les effets bénéfiques du bruit blanc

Difficile de tomber dans les bras de Morphée lorsque l’on a un sommeil léger et que chaque petit bruit du quotidien nous tient éveillé. Une voiture qui passe, des talons, ou un conjoint en mouvement dans son appartement, tous ces petits bruits peuvent être couverts par l’écoute d’un bruit blanc. Le son va non seulement masquer les bruits, mais va aussi avoir des propriétés hypnotiques qui aident à l’endormissement grâce à sa régularité. Même si peu d’études ont été réalisées sur le sujet, certaines ont montré que le bruit blanc pourrait favoriser l’apprentissage, ainsi que la productivité au travail.

Les bruits blancs et les nourrissons

Le bruit blanc aurait des effets impressionnants sur l’endormissement des plus petits, et de nombreux parents l’utilisent pour aider leur bébé à s’endormir. Grâce au bruit blanc, bébé dort mieux et pendant plus longtemps. Non seulement, les bruits parasites tels que des voix ou des claquements de porte sont mieux couverts, mais cela rappellerait aussi à bébé les mois passés dans le ventre de sa mère. Cependant, on ignore encore les effets à long terme des bruits blancs sur les nourrissons, car très peu d’études ont été réalisées sur le sujet.

Couvrir les acouphènes avec un bruit blanc

Enfin, les bruits blancs peuvent être bénéfiques pour les personnes souffrant d’acouphènes. Certaines thérapies consistent d’ailleurs à faire écouter au patient des bruits blancs régulièrement afin que le cortex ne puisse plus distinguer l’acouphène du reste du bruit. Grâce au bruit blanc, la personne souffrant d’acouphène ne se focalise plus dessus, son stress diminue et elle peut alors s’endormir plus facilement.

Un risque d’accoutumance et des effets variés

L’efficacité des bruits blancs dépend des individus : certains peuvent se révéler inefficaces pour une personne alors qu’une autre va en vanter les incroyables bénéfices. De plus, les bruits blancs pourraient à terme créer une sorte d’accoutumance les rendant indispensables, sous peine de difficultés à trouver le sommeil. L’effet bénéfique est dans ce cas discutable, car pouvant être contre-productif à la longue. Le bruit blanc est à utiliser avec modération : il peut dans certaines situations être déconseillé aux personnes dont les problèmes de sommeil ne sont pas directement liés aux bruits parasites ou au silence.

Laissez un commentaire